Démarré en 2008 pour dynamiser les campus existants à l’échelle Nationale, le « Plan Campus » a permis la rénovation du site du Quartier des Facultés d’Aix-En-Provence. Cette importante réhabilitation en site occupée a été inauguré ce jeudi 18 avril en présence de Frédérique Vidal, ministre de l’Enseignement et Yvon Berland, Président d’Aix-Marseille Université.

 

previous arrow
next arrow
Slider

 

Achevée en décembre 2018 avec la mise à disposition du Cube « Cœur Campus » et de l’Atelier dédié à la pratique artistique, les travaux du quartier des Facultés de Droit et de Lettres auront duré plus de 4 ans.
Dès août 2011 une réflexion collective est menée sur le projet du quartier des facultés et un Partenariat Public Privé (PPP) est lancé dans le cadre du Plan Campus avec Eiffage en tant que mandataire, associé aux agences d’architecture Tangram, Carta & Associés et EAI.

L’objectif de cette opération était de créer une nouvelle vision unie du quartier des facultés en restructurant le tissu universitaire afin de faire émerger une université plus lisible, ancrée dans son territoire.

L’équipe en charge de la réhabilitation a alors défini 3 axes afin d’atteindre ces objectifs :

  • L’ouverture du site sur la Ville pour former un grand Campus, comprenant des lieux de restauration qualitatifs, des lieux pour l’accueil du public extérieur et des entreprises ainsi que des lieux d’expressions culturelles (création d’un restaurant et bibliothèque universitaires, salle de spectacle).
  • La réhabilitation du bâti existant remis aux normes et répondant aux exigences internationales d’enseignement et de recherche, afin d’optimiser les conditions de travail de la communauté universitaire.
  • La création d’un cadre de vie exceptionnel, en requalifiant les espaces extérieurs et en développant des installations uniques.

 

previous arrow
next arrow
Slider

 

Les stationnements en contrebas de la faculté de Droit ont ainsi laissé place à de larges espaces à la déclivité douce afin de ménager des circulations piétonnes plus lisibles, reliant l’université à la Ville.
S’inspirant de la ville d’Aix en Provence et de ces cours caractéristiques, une promenade structurée sur un Axe/Nord Sud a permis de reconnecter les Facultés de Droit et de Lettres et Sciences Humaines.
Enfin, les requalifications paysagères d’ensemble, et plus particulièrement de la Roseraie, redonnent sa théâtralité au bâtiment de droit tandis que les gradins soulignant le parti pris architectural d’origine des architectes Sardou et Pouillon, introduisent une perspective propre à redonner de la majesté aux bâtiments dans une réponse contemporaine.

 

previous arrow
next arrow
Slider

 

FICHE TECHNIQUE QUARTIER DES FACULTES D'AIX EN PROVENCE
Maître d'ouvrage : Aix Marseille Université, Ministère de l’Education
Mandataire du PPP : Eiffage Concessions
Architectes : Tangram, Carta Associés, EAI
Programme : Conception et réhabilitation en site occupé du quartier des Facultés d’Aix-en-Provence
Surface : 47.300 m² SDP et 15.500 m² d’espaces extérieurs
Montant des travaux : 75 M€ H.T.
Equipe Tangram : Emmanuel Dujardin, Franco Russo, Christine Fulachier, Jérôme Guigon, Christophe Flachaire, Laure de Buzon, Ulrike Schiermeier

Le 28 mars dernier, l’écoquartier Marenda Lacan à Antibes accueillait la première pierre du projet immobilier « Via Marenda », en présence du Maire d’Antibes, Jean Leonetti.

 

C’est au cœur du projet de renouvellement urbain, développé par Tangram dans le centre historique d’Antibes, que s’inscrit cette opération immobilière portée par BNP Paribas Immobilier Résidentiel.

Marenda Lacan Antibes Ecoquartier ZAC Tangram Urbanisme Urbain

 

Déclenchée en 2010, la réflexion menée par la Ville d’Antibes et portée par la SPL Antipolis Avenir, autour d’une rénovation urbaine conséquente, s’est concrétisée en 2015 avec la création de la Zone d’Aménagement Concerté (ZAC) Marenda Lacan. Le projet est labellisé Écoquartier en décembre 2018.

L’écoquartier bénéficie d’une situation stratégique et exceptionnelle de deux hectares en plein cœur du centre ancien, à la rencontre de la ville historique et de la ville moderne.

 

Marenda Lacan Antibes Ecoquartier ZAC Tangram Urbanisme Urbain
Marenda Lacan Antibes Ecoquartier ZAC Tangram Urbanisme Urbain
Marenda Lacan Antibes Ecoquartier ZAC Tangram Urbanisme Urbain
previous arrow
next arrow
Slider

 

Le projet conçu par Tangram illustre une réponse forte aux problématiques de reconquête et d’attractivité des centres-villes. Une requalification forte des espaces publics avec une nouvelle place des Martyrs de près de 4 000m²,un cinéma multiplexe de huit salles, deux cents logements, 4000m² surfaces commerciales, et  un équipement scolaire.

La maîtrise d’œuvre des espaces publics est portée par Stoa. Le programme immobilier de BNP Paribas Immobilier est réalisé par Leclercq associés pour le multiplexe, l’agence Brenac&Gonzales et F.Duciq pour les logements.

 

 

 

FICHE TECHNIQUE ZAC MARENDA LACAN
Maître d'ouvrage : SPL Antipolis Avenir
AMO et Urbanistes Coordinateur de la ZAC : Tangram (mandataire), Agence V. Guillermin architectes paysagistes
Maîtrise d’œuvre d’espaces publics : STOA
Architectes : François Leclerc, Agence Brenac & Gonzales, Frédéric Ducic
Bureaux d’études : A&TU Bet VRD, OASIIS Bet environnemental
Programme : Diagnostic, enjeux, phasage, élaboration d’un plan guide, création d’une ZAC, architecte en chef
Equipe Tangram : Cédric Geeraert, Clara Magain

Au cœur du 6e arrondissement de Lyon, le passé industriel du site des Anciennes Blanchisseries des Hospices de Lyon laisse place au projet mixte, 6e par Nature.

 

Conçu par Tangram pour Cogedim, le projet 6e par Nature, comportant des logements, des commerces et un parc de 5000 m², commence à se dévoiler.

L’ensemble bâti est un exemple d’architecture des années 1950 (architectes Bourdeix et Weckerlin en 1954) de béton et de verre, caractérisée par sa rationalité et ses répétitions en plan comme en façade.

Ces caractéristiques ont inspiré le bâtiment neuf situé rue Sainte-Geneviève tandis que l’ensemble conservé est mis en valeur par une rénovation minutieuse, permettant de préserver et de renforcer les éléments remarquables des façades : les grandes verticales de béton et le couronnement par une grande corniche.

 

 


FICHE TECHNIQUE DU PROJET 6E PAR NATURE 
Maître d’ouvrage :  Altarea Cogedim
Architectes :  Tangram (mandataire), AU*M
Programme : 92 logements, 56 logements en résidence jeunes actifs, 100 logements en résidence seniors, école de danse, espace bien-être, salle de sport, pôle médical, crèche de 35 places, local associatif, restaurant et parking de 131 places
Surfaces : 17.750 m² SDP et 4.825 m² d’espaces verts
Montant des travaux : 20 M€ H.T.
Equipe Tangram : Hervé le Roy, Camille Thomas, Agnieszka Noskowicz, Jérôme Guigon, Candice Cassar, Mireille Sorg, Ulrike Schiermeier

Marseille, le Cité Fab, Tangram… Emmanuel Dujardin détaille ses ambitions pour sa ville d’adoption et l’agence qu’il a créé voilà 10 ans.

 

 

Interview réalisée par Orianne Olive et Lucas Martinez pour Businews

Sky Center World Trade Center Marseille Provence Tour La Marseillaise Marseille Architecture Intérieure Tangram Skyline
Tangram livre le Sky Center Marseille Provence
Occupant les 29e et 30e étage de la tour La Marseillaise, leSky Center, a été inauguré lundi 28 janvier 2019. A l’instar du City Center Vieux Port, le concept, l’aménagement intérieur et le chantier du dernier né des centres d’affaires…

Occupant les 29e et 30e étage de la tour La Marseillaise, le Sky Center, a été inauguré lundi 28 janvier 2019. A l’instar du City Center Vieux Port, le concept, l’aménagement intérieur et le chantier du dernier né des centres d’affaires et de congrès du groupe World Trade Center Marseille Provence (WTCMP) ont été confiés aux pôles Architecture Intérieure et Chantier de l’agence Tangram

Sky Center World Trade Center Marseille Provence Tour La Marseillaise Marseille Architecture Intérieure Tangram Skyline
Espace bar du Sky Center – ©Tangram


Situé dans les 2 derniers étages de la nouvelle tour du quartier d’Arenc, le Sky Center dévoile un centre d’affaire haut de gamme et un centre de congrès visant à accueillir des évènements d’exception. Le concept d’aménagement intérieur mêlent les codes graphiques de la nouvelle identité du WTCMP développée lors de la création du City Center Vieux Port et le projet colorimétrique de la tour la Marseillaise conçue par les Ateliers Jean Nouvel.

Sky Center World Trade Center Marseille Provence Tour La Marseillaise Marseille Architecture Intérieure Tangram Skyline
Espace d’accueil du Sky Center – ©Tangram


Le pôle Architecture Intérieure de Tangram a su développer le concept du WTCMP dans le contexte unique de la tour : Les boxes et les teintes se lient aux axes architecturaux choisis de la Marseillaise
Les couleurs sobres laissent place à une déclinaison de rouge et de bleu, les formes monoblocs deviennent plus aériennes, filaires tandis que le métal remplace le bois.

Détails concept intérieur du Sky Center – ©Tangram


Le mobilier sur mesure permet une personnalisation des espaces tandis que les espaces modulables offrent une grande adaptabilité.

Enfin, en accord avec son adresse, le Sky Center met l’accent sur l’optimisation de la diffusion de la lumière naturelle, la sublimation des vues et l’éclairage, utilisé comme un véritable élément d’architecture.

Sky Center World Trade Center Marseille Provence Tour La Marseillaise Marseille Architecture Intérieure Tangram Skyline
Espace bar du Sky Center – ©Tangram

FICHE TECHNIQUE DU SKY CENTER
Maître d’ouvrage : World Trade Center Marseille Provence
Architecture Intérieure : Tangram
Concepteur lumière : Latérale
Bureaux d’études : ST Ingénierie (technique), Igétec (acoustique), AAV (audiovisuel)
Programme : Création d’un centre d’affaires et d’un centre de congrès
Surface : 2.100 m² SDP
Montant des travaux : 1.6 M€ H.T.

Tangram a remporté le concours initié par Ametis pour la requalification des îlots Barberin et Théâtre de Tarascon

Situés au cœur de Tarascon, les îlots Barberin et Théâtre accueillent une ancienne école de musique,  un ancien couvent ainsi que deux jardins clos.

Tarascon îlots barberin et théâtre Tangram Centre ancien Centre médival Architecture Requalification Réhabilitation
Les îlots Barberin et Théâtre – ©SOImages

Ce contexte de centre ancien a été déterminant dans la génèse du projet de réhabilitation et reconstruction des ilôts.
L’équipe s’est en effet employée à conserver les caractéristiques propres au centre médiéval, à travers la réhabilitation et la reconstruction des îlots : Minéralité du bâti, étroitesse des rues, volumétries, matériaux.

Tarascon îlots barberin et théâtre Tangram Centre ancien Centre médival Architecture Requalification Réhabilitation
Vue depuis la place du Théâtre sur l’ancien couvent réhabilité en logement – ©SOImages

L’implantation des nouvelles constructions permet de conserver un effet de venelle et leurs façades sont composées selon une trame régulière, proche de celles des parcelles existantes.
Les espaces de jardins sont conservés et deviennent des espaces partagés, accessibles par les résidents du foyer pour personnes handicapés, les occupants de la résidence seniors et les locataires des logements.

Tarascon îlots barberin et théâtre Tangram Centre ancien Centre médival Architecture Requalification Réhabilitation
Vue sur le jardin du foyer pour personnes handicapées – ©SOImages
FICHE TECHNIQUE DES ÎLOTS BARBERIN ET THÉÂTRE DE TARASCON 
Maître d’ouvrage : Ametis
Architecte : Tangram
BET Ingénierie : Adret
Programme : Réhabilitation et reconstruction des îlots Barberin et Théâtre via un programme de logements, résidence seniors, foyers pour personnes
handicapés, commerces
Surfaces : 3.578 m² SDP + 1.085 m² d’espaces verts
Montant des travaux : N.C









Les agences Tangram et Amelia Tavella Architectes ont remporté le concours lancé par la Ville de Villeurbanne pour la construction du groupe scolaire Simone Veil dans la Zone d’Aménagement Concerté (ZAC) Villeurbanne La Soie.

 

Située à l’Est de Lyon, la ZAC Villeurbanne La Soie s’intègre dans le projet global d’aménagement urbain Carré de Soie, déployé sur les villes de Villeurbanne et Vaulx-en-Velin.
Porté par le Grand Lyon et la ville de Villeurbanne, l’objectif de cette ZAC est de créer un nouveau quartier de ville comprenant logements, commerces, bureaux et équipements publics, au cœur des quartiers historiques, marqués par leur passé industriel.

Le futur groupe scolaire Simone Veil accueillera 15 classes, (9 classes élémentaires et 6 classes de maternelle), un restaurant scolaire et un équipement d’accueil pour jeunes enfants de 42 places.
Le programme prévoit la possibilité d’une extension du restaurant scolaire et l’ajout de 10 classes supplémentaires (6 classes élémentaires et 4 classes de maternelle).

Groupe Scolaire Simone Veil Tangram Architecture Pauline Guerrier ZAC Villeurbanne La Soie Carré de Soie

Perspective du groupe scolaire Simone Veil de Villeurbanne, côté parvis – ©AMGraphisme

Ce projet est avant tout l’expression d’une conception croisée entre architectes et artiste. La complémentarité de leurs travaux permet la formulation de propositions structurantes pour le projet.
L’œuvre créée par Pauline Guerrier se déploie sur les façades extérieures sous la forme d’une arborescence composée à l’aide de saillies de briques plus ou moins inclinées. Elle confère au projet, et par là-même au quartier, une identité très forte.
Le choix de la brique comme matériau dominant assoie l’identité du bâtiment en perpétuant l’histoire industrielle du site.
Quant au titre de l’œuvre, Rien ne s’efface, cette citation de Simone Veil, éponyme du bâtiment, au sujet de l’histoire et de la mémoire humaine, rappelle combien la permanence du bâtiment scolaire assure la transmission des savoirs et des modes de vie.

L’arborescence artistique et les treillages de modules de terre cuite formant brise vue et brise soleil, donnent à la paroi une vibration et en complexifient les jeux d’ombre et de lumière en fonction de l’orientation des façades, des heures de la journée, ou des saisons.

Groupe Scolaire Simone Veil Tangram Architecture Pauline Guerrier ZAC Villeurbanne La Soie Carré de Soie

Perspective d’une des cours du groupe scolaire Simone Veil de Villeurbanne – ©AMGraphisme

Les gabarits contrastés s’adaptent au contexte urbain et permettent également d’exprimer le programme qu’ils abritent : les plus jeunes enfants sont dans des volumes bas, alors que plus ils grandissent et plus les volumes sont hauts.
Les interruptions et retraits de façades font place à des patios arborés et jardins suspendus.
Le bâtiment s’ouvre sur l’extérieur tout en le maintenant à une certaine distance. La façade est à la fois poreuse et protectrice. Elle agit comme un filtre.

La cour intérieure se déploie en strates, chacune proposant un espace dédié à des types d’activités. Cette organisation développe un parcours éducatif et un univers ludique dont l’offre s’enrichit au fil de la scolarité.
Ces cours sont complétées par des jardins suspendus dont les plantations se développent depuis la cour de plein pied jusqu’au ciel via les toits végétalisés, témoignant ainsi de la fonction d’élévation de l’enseignement.

Groupe Scolaire Simone Veil Tangram Architecture Pauline Guerrier ZAC Villeurbanne La Soie Carré de Soie

Perspective d’un espace de vie du groupe scolaire Simone Veil de Villeurbanne – ©AMGraphisme

L’agencement intérieur est composé selon l’évolution et les codes de l’enfance.
Les enfants ne faisant qu’un avec leur environnement, l’enveloppe sensorielle que représente le bâtiment est aussi déterminante pour leur bien être que pour leur éveil. Les « matériaux premiers » (terre cuite, bois, béton, liège), les teintes naturelles et la lumière tamisée induisent calme et sérénité.
Les recoins et cachettes intégrés à l’architecture intérieure, la mobilité des éléments, encouragent la motricité de l’enfant, avec une ambition créative.

 

FICHE TECHNIQUE DU PROJET GROUPE SCOLAIRE SIMONE VEIL DE VILLEURBANNE
Maîtrise d’Ouvrage : Ville de Villeurbanne
Architectes : Tangram (mandataire), Amelia Tavella Architectes
Artiste : Pauline Guerrier
Bureau d’étude : Quadriplus
Programme : Construction d’un groupe scolaire de 15 classes (9 élémentaires et 6 maternelles), d’un restaurant scolaire et d’un équipement d’accueil pour 
jeunes enfants, de 42 places.
Surface : 3750 m² SDP
Montant des travaux : 9.1 M€ H.T.
Équipe Tangram : Emmanuel Dujardin, Franco Russo, Guillaume Laurent, Marco DiGrandi, Aline Charrière, Jeroen Dupont, Olivier Bocquet.
Équipe Amelia Tavella Architectes : Amelia Tavella, Anaïs Natali, Margot Van Gaver

Chaque année, le prix de l’Équerre d’argent récompense les plus grandes réalisations architecturales. Cette année, la tour La Marseillaise de Jean Nouvel a été primée dans la catégorie “Lieux d’activités”.

 

Tout juste inaugurée, la tour La Marseillaise a été récompensée dans la catégorie « Lieux d’activités », lors de la cérémonie du prix de l’Équerre d’argent, lundi 26 novembre 2018.

La tour la Marseillaise constitue l’élément majeur de la nouvelle façade maritime d’Euroméditerranée à Marseille, le plus vaste chantier européen de rénovation urbaine en centre-ville. Haute de 135 m, la tour dialogue avec son environnement proche et lointain. Ses façades composées de brise-soleils en BFUP (béton fibré à ultra-hautes performances) colorés au gré des orientations sur les paysages alentours, confèrent à la tour une dimension cinétique inédite, passant des bleus du ciel et de la mer à des teintes rouges tuiles.

 

La Tour la Marseillaise Marseille Skyline Tangram Constructa Vinci Jean Nouvel ©Jérôme Cabanel

 

Le noyau de béton brut « géométrisé » est la colonne vertébrale de cet Immeuble de Grande Hauteur (IGH) qui compte 31 étages dont plusieurs niveaux sont plantés d’arbres méditerranéens à sa base, aux niveaux 18, 19 et 20 ainsi qu’aux derniers niveaux.

Au sein de l’important groupement de Conception-Réalisation, aux côtés de Vinci Construction France et des Ateliers Jean Nouvel, Tangram est intervenu comme architecte d’exécution pour apporter toute son expertise dans le domaine de la réalisation technique et architecturale.

L’Équerre d’argent est un prix attribué chaque année en France depuis 1983 par un jury composé d’architectes, de critiques d’architecture et de promoteurs, mis en place par la revue Le Moniteur des travaux publics et du bâtiment ainsi que le titre AMC Le Moniteur Architecture. C’est un prix qui récompense une équipe composée du maître d’ouvrage et du maître d’œuvre (architecte et ingénieurs) qui a contribué à la construction d’un bâtiment sur le sol français (bâtiment terminé dans l’année).

 

Fiche Technique La Marseillaise
Maître d’ouvrage : SAS La Marseillaise
Mandataire du GME Conception- Réalisation : Dumez Méditerranée
Architectes : Atelier Jean Nouvel (conception), Tangram (exécution)
Bureaux d’études associés : ALTO (technique), ARCORA (façades)
Programme : Immeuble de bureaux HQE Excellent et LEED Gold
Surface : 39.560 m² SDP
Montant des travaux : 120 M€ H.T.
Equipe Tangram : Jérôme Guigon, Pascal Ferreira, Gil Marras, Pauline Mozziconacci, Lucie Bounoua, Lucas Buti